Infidélité : mode d’emploi

Les causes et conséquences de l'infidélité au sein du mariage et pourquoi les hommes trompent-ils leur partenaire ?

Infidélité : mode d'emploi
VIP


On dit souvent que si une femme trompe son conjoint, elle est plus susceptible de rompre avec son mari qu’un homme avec sa femme. Cela s’explique par le fait que les hommes et les femmes ont tendance à ressentir différemment le sexe et les relations.

La façon dont les hommes et les femmes voient l’amour


Les hommes sont plus aptes que les femmes à compartimenter les relations sexuelles et l’amour. Pour de nombreux hommes, le sexe est le sexe, et les relations sont des relations, les deux ne se chevauchent pas nécessairement. Un homme qui trompe sa femme habituellement peut le faire sans ressentir un lien émotionnel significatif avec ses maîtresses. Inversement, une femme qui trompe son mari entremêle ses relations sexuelles et émotionnelles, ce qui rend la compartimentation plus difficile.

 

Quand un femme est infidèle, il y a généralement un élément de romance, d’intimité, de connexion ou d’amour. Les hommes cherchent à satisfaire leurs pulsions sexuelles, avec moins de pensées d’intimité. Bien sûr, beaucoup d’hommes trompent leur femme parce qu’ils ressentent de l’amour et de l’attirance sexuelle pour un partenaire extérieur, mais ce n’est pas tout le temps le cas. Pour eux, l’infidélité peut être une action opportuniste, principalement sexuelle qui, dans leur esprit, n’affecte pas leur relation.

 

En fait, lorsqu’on leur demande, beaucoup de ces hommes vont dire qu’ils sont très heureux dans leur relation primaire, qu’ils aiment leur partenaire, que leur vie sexuelle est géniale et que, malgré leur infidélité, ils n’ont aucune intention de mettre fin à leur vie maritale.

 

Statistiques d’infidélité entre hommes et femmes


En général, les hommes sont plus susceptibles que les femmes de tricher: 20% des hommes et 13% des femmes ont déclaré avoir eu des rapports sexuels avec une personne autre que leur conjoint pendant leur mariage, selon une étude de l’Enquête Sociale Générale (ESG). 

 

Cependant, cet écart entre les sexes varie selon l’âge. Parmi les adultes de 18 à 29 ans qui ont déjà été mariés, les femmes sont légèrement plus susceptibles que les hommes d’être coupables d’infidélité (11% contre 10%). Mais cet écart s’inverse rapidement chez les 30 à 34 ans et s’accroît dans les groupes plus âgés.

 

 

Les femmes dans la soixantaine sont les plus infidèles (16%), mais la proportion diminue fortement chez les femmes de 70 à 80 ans. En comparaison, le taux d’infidélité chez les hommes de 70 ans est le plus élevé (26%), et il reste élevé chez les hommes de 80 ans et plus (24%). Ainsi, l’écart entre les sexes dans l’infidélité atteint un sommet dans le groupe d’âge le plus âgé (80 ans et plus): une différence de 18 points de pourcentage entre les hommes et les femmes.

 

Les données remontant aux années 1990 suggèrent que les hommes ont toujours été plus susceptibles que les femmes de tricher. Dans les années 1990, le taux d’infidélité a atteint un sommet chez les hommes de 50 à 59 ans (31%) et les femmes de 40 à 49 ans (18%). Entre 2000 et 2009, le taux d’infidélité le plus élevé s’est déplacé vers les hommes de 60 à 69 ans (29%) et les femmes de 50 à 59 ans (17%). Pendant ce temps, l’écart entre les sexes à 80 ans et plus est passé de 5% à 12% en deux décennies.

 

Un effet de génération ou de cohorte est susceptible de contribuer à ce décalage. Les gens nés dans les années 1940 et 1950 ont montgré les taux les plus élevés de rapports sexuels extra-conjugaux, peut-être parce qu’ils étaient les premières générations à avoir atteint la révolution sexuelle.

 

A quel âge les relations extraconjugales sont les plus fréquentes


Les hommes et les femmes suivent un modèle d’âge légèrement différent en ce qui concerne les relations extraconjugales. Les femmes nées dans les années 1940 et 1950 sont plus susceptibles que les autres femmes d’être infidèles, et les hommes nés dans les années 1930 et 1940 ont un taux plus élevé que les autres groupes d’âge parmi les hommes. 

 

En plus du sexe et de l’âge, le taux d’infidélité diffère aussi selon les facteurs démographiques et sociaux. L’identité politique, les antécédents familiaux et l’activité religieuse d’une personne sont également des facteurs. Par exemple, 15% des adultes qui ont grandi avec leurs deux parents biologiques ont déjà trompé leur conjoint, contre 18% de ceux qui ont grandi dans des familles recomposées. 

 

Enfin, le niveau d’éducation d’une personne n’est pas considéré comme un facteur aggravant. Ce qui certain, c’est que l’infidélité est douloureuse pour la personne qui est trompée. Parmi les adultes mariés qui ont déjà trompé leur conjoint, 40% sont actuellement divorcés ou séparés. En comparaison, seulement 17% des adultes fidèles à leur conjoint ne sont plus mariés. 

 

Les hommes sont plus susceptibles de se remarier que les femmes après un divorce. Les femmes sont moins susceptibles de fonctionner de cette façon. Pour la plupart des femmes, un sentiment d’intimité relationnelle est tout aussi important que le sexe; souvent plus important.

 

Les femmes : des créatures plus fidèles que les hommes ?


En tant que telles, les femmes ont tendance à ne pas tricher à moins qu\’elles ne ressentent un sentiment de tristesse dans leur relation maritale ou une relation intime avec leur partenaire extérieur. 

 

Dans une étude célèbre, des hommes et des femmes ont vu des vidéos de deux hommes ayant des relations sexuelles entre eux et deux femmes ayant des rapports sexuels entre elles.

 

Les sujets masculin étaient très directs :

 

  • les hétérosexuels n’étaient excités que par les vidéos de femmes,
  • les homosexuels n’étaient excités que par les vidéos de deux hommes,
  • par contre, les deux tiers des femmes, indépendamment de leur orientation sexuelle, étaient excitées à la fois par des stimuli masculins et féminins – en particulier les vidéos qui montraient ou faisaient allusion à un lien émotionnel et psychologique.

Cette recherche est loin d’être exceptionnelle. De nombreuses autres études ont abouti à des résultats similaires, confirmant qu’en général, les femmes sont attirées par l’intimité émotionnelle, alors que les hommes sont plus motivés par les actes sexuels.

 

→ Pour aller plus loin : Pourquoi les hommes sont infidèles ?

 

 

 


Infidélité : mode d’emploi

51 vote



Compte Facebook

Compte Twitter

Flux RSS

Youtube

Catégorie

Commentaires fermés.