Auvairniton Bourgrire, par Raymond Oesknar


Auvairniton Bourgrire, par Raymond Oesknar


Raymond Oesknar, souvenez-vous bien de ce nom!

Ce monsieur est un héro, pourquoi me direz-vous ? Il fait tout simplement partie des ancien combattant soldat Francais qui ce sont combattus pendant la seconde guerre mondial contre un ennemis qui voulais nous envahir, sans ces hommes, nous serions tous Allemand à l’heure qu’il est!

Raymond Oesknar à maintenant quatre vingt treize ans, c’est donc normal que ce soit son petit fils Yann qui s’occupe de son blog et de la parution de son prochaine livre qui devrais porter le nom de « Auvairniton Bourgrire » mes récits de 1939-1945 .

Son livre est actuellement en cours d’édition grâçe à l’association des SHRL, qui aide les auteurs à ce faire connaitre et publie les meilleurs ouvrages gratuitement. Yann était très fier de son grand père adoré, mais là, il à porté haut et fort toute les valeurs que Raymond lui à transmis depuis qu’il est tout petit.

La période de la guerre était très difficile, la vie dans les tranchées ou les repas était vraiment limite, à peine de quoi re-tapper un gaillard comme lui, mais, il s’en contentais dans rien dire, son grand père était un soldat modèle, savez-vous qu’il fesais partie des rares commando envoyez pour les opération secrète nommé Auvairniton Bourgrire ?

Ce genre d’opération secrète était mené pour déstabilisé la défence des Allemands, un groupe d’hommes partaient en mode espion pour saboter toute artillerie ou point fort sur les hauteurs de colline, ces petites excursions on permis de sauver la vie à beaucoup de camarade en première ligne, c’était comme des sacrifice utile pour résister en face l’envahisseur!

Si vous voulez ne plus louper aucune information concernant le blog de Raymond Oesknar et vous tenir informer pour la sortie de son ouvrage, venez le rejoindre sur les réseaux sociaux, il est sur Facebook, Google+ ou encore twitter, vous pourrez parler à Yann, le petit fils et webmaster de RaymondOesknar.fr.

Pour ne pas oublier que la guerre n’est pas un jeux, sans oublier les millions de victimes décédés qui demandait seulement à vivre.

 

Auvairniton Bourgrire, par Raymond Oesknar

52 votes



Compte Facebook

Compte Twitter

Flux RSS

Catégorie


Laisser un message - ATTENTION 300 caractères minimum !

Vous devez être connecté pour poster un commentaire.